JESEDU

The world is our house
Noticias

Article of the day: Tuesday 17th

Le mardi, 17 octobre 2017

Notre expérience de Dieu: en dialogue avec les différentes perspectives.

 

Il faut présupposer que tout homme vraiment chrétien doit être plus disposé à justifier une proposition obscure du prochain qu’à la condamner.

 

JESEDU-Rio2017 est bien parti ! Nous avons commencé la deuxième journée par la prière du matin dans laquelle les participants ont réfléchi sur un passage dans l’exhortation apostolique Evangelii gaudium, où le Pape François souligne l’importance du dialogue interreligieux pour promouvoir la paix dans notre monde. C’était la manière convenable à passer au sujet traité aujourd’hui: le dialogue interreligieux dans l’éducation.

172A1280 (Copy)

Aujourd’hui, notre intervenant principal, Vincent P. Sekhar, sj, membre de l’Institut du Dialogue avec les Cultures et les Religions au Collège Loyola à Chennai, en Inde, a souligné la nécessité d’avoir un dialogue interreligieux comme partie intégrante de l’éducation jésuite pour répondre aux défis d’un monde de plus en plus laïc et, en même temps, avec un fondamentalisme croissant: signes des temps qui ont façonné nos sociétés actuelles. À cet égard, il a souligné que la Spiritualité Ignatienne facilite la transformation de l’éducation dans nos écoles et tous ceux et celles qui font partie de nos centres éducatifs. Le père Vincent nous a aussi rappelé que le dialogue interreligieux et la réconciliation traversent les veines de la Compagnie de Jésus et ses apostolats. L’éducation interreligieuse dépasse l’étude des autres religions. Elle comprend aussi l’ouverture à autrui, l’ouverture aux expériences de Dieu de notre prochain et d’avoir une attitude plus ouverte à l’égard d’autres expériences religieuses. C’est un processus d’apprentissage et de partage, de tolérance et de célébration, qui crée de la place calme et ouverte afin de promouvoir la coexistence et la compréhension mutuelle.

172A0885 (Copy)

La discussion après l’intervention du P. Vincent nous a permis de voir la grande variété de contextes et de réalités locales d’où viennent les participants. Sans aucun doute, le dialogue interreligieux est un défi. La façon d’aborder la religion ou l’expérience de Dieu de chaque individu dépend de manière significative du contexte dans lequel ce dialogue se déroule. Cependant, dans un monde caractérisé de plus en plus par la mondialisation, comment préparons-nous nos élèves à faire partie d’un contexte mondial? En tant que réseau mondial, le devoir de dépasser notre contexte local demeure obligatoire et indéniable.

 

Partageant leurs expériences et leurs contextes particuliers, les participants ont discuté de l’importance du langage que nous utilisons dans le dialogue interreligieux. L’appel à avancer dans le sens d’une «action interreligieuse», ayant comme point de départ l’expérience commune de travailler et d’agir ensemble. Pour sa part, la notion de pouvoir confronter les réalités de nos villes et de nos pays en réseau global représente une profonde consolation.

DSC_5871 (Copy)

Afin de renforcer notre réseau mondial, il faut mettre l’accent sur une éducation qui favorise le respect, la tolérance, l’inclusion et le dialogue entre les diverses cultures, religions et réalités sociales. Notre capacité à construire des ponts et démanteler les barrières entre les traditions religieuses et entre les différentes réalités, est une caractéristique distinctive de l’éducation jésuite que notre réseau mondial cherche à développer et à approfondir afin que nos élèves puissent avoir une perspective globale et diversifiée dans sa mission de transformer le monde.

 

Matthew Ippel, SJ

Photo Gallery
Facebook 

Twitter